Les recettes de l'apothicaire


Pour : Médiéval-fantastique


Auteur(s) :

Benoît MARTIN


Télécharger

1 pages - 39 ko

Toujours plus !

Vous pouvez naviguer à travers nos archives pour trouver d'autres articles

...pour Médiéval-fantastique

...de type Les recettes de l'apothicaire

...écrits par Benoît MARTIN


Abonnement

Inscrivez-vous sur notre liste de diffusion pour être tenu au courant des sorties de notre webzine

(un service Yahoo)

Eastenwest > 8 - Les Forces de l'Ordre



Les Recettes de l'Apothicaire (IV)

Être apothicaire n'est pas aussi simple que le marchand veut le faire croire, il faut connaître les plantes, leurs effets selon la période où elles sont cueillies et comment les mélanger… C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous livre l'un de mes secrets. Faites attention, ce miracle de la nature est prodigieux, il ne s'agit ni de science ni de magie, juste de l'étude de Dame Nature, de la compréhension du sens de la terre…

Aujourd'hui je vous livre :

La Potion du Guerrier

Cette recette me vient d'une longue recherche pendant ma vie d'aventurier. Je l'ai découverte pendant la grande guerre. Cela a permis à mes compagnons d'armes de se battre avec une telle assurance qu'ils en faisaient peur à leurs ennemis. Cette préparation ne vous donnera pas le courage d'aller au combat si vous êtes peureux, mais elle vous donnera un avantage de puissance indéniable dans un combat ; vos sens seront en éveil, vos gestes plus précis, votre résistance à la fatigue sera spectaculaire.

Les ingrédients La Recette

Un gros pilon en fer
Un mortier en métal
Un saladier en chêne
Un verre d'une capacité de 12 cl
Une petite marmite en cuivre
Une dague usée
Une cuillère en métal
2 fioles d'1/4 de litre avec bouchon en liège
1 préparation de sarriette des jardins
1 préparation de sauge
2 préparations de Jusquiame noire
12 brins de persils
3 bâtonnets de réglisse
12 gouttes de sang de taureau
2 piments très forts et très murs
1 bouteille d'alcool de gentiane
1 verre d'alcool de prune (12 cl)
2 verres d'alcool de framboise (2 x 12 cl)
1 chope de bière (50 cl)


Placez dans le mortier les préparations de plantes, ajoutez le persil et la réglisse. Ecrasez le mélange jusqu'à l'obtention d'une farine, ne vous en faites pas si cela est dur, il est important que des gouttes de votre sueur entre dans le mortier. Versez la poudre dans le saladier, ajoutez les gouttes du sang de taureau, les piments (écrasez-les avec la cuillère). Prélevez de la bouteille de gentiane un verre d'alcool que vous versez dans le saladier, garez la bouteille pour plus tard. Mélanger le tout avec la cuillère et patientez 2 heures. A ce moment, la préparation est bonne si le mélange a un goût amer (on ne doit pas encore sentir les piments). Vous pouvez verser les verres de framboise et le verre de prune. Vous devez mélanger pendant 15 minutes et laisser reposer 5 heures.

Prenez la marmite, placez à l'intérieur la dague, la pointe vers le sud, ajoutez de l'eau de mer jusqu'au bord et faites bouillir jusqu'à totale évaporation. Dès que la dernière goutte d'eau est partie, vous devez verser la bière, faites attention aux éclaboussures. Videz le reste de bière brûlante dans le saladier sans remuer le dépôt. Laissez agir pendant 2 heures et versez délicatement le mélange dans les 2 fioles, le liquide doit être limpide sans dépôt.

La potion est prête à être utilisée, il faut prendre la première fiole la veille du combat (il est recommandé de partager le reste de la bouteille d'alcool de gentiane avec les autres combattants). La deuxième fiole doit être prise dans le quart d'heure qui précède le combat. Ses effets se feront sentir aux premier cris du combat (la tension à l'approche du combat active la potion), vous aurez une parfaite maîtrise de la position de vos adversaires, vos attaques seront d'une précision redoutable et vous aurez une résistance à la fatigue exceptionnelle.

Attention : quelques minutes après la fin du combat le guerrier se sent vidé de son énergie, il titube et peut perdre conscience un temps équivalent à celui de la durée de la potion. Il est conseillé de trouver un endroit pour le repos du guerrier… Ce produit ne doit pas être utilisé plus d'une fois par lune ou il risque de provoquer une dépendance qui placerait un guerrier en " manque " à la moitié de ses capacités habituelles. Une utilisation prolongée provoque une inefficacité de l'effet et une stérilité (pour la stérilité je n'en ai pas encore la preuve…).